Théâtre et outils

ACTION CULTURELLE

Lorsque le théâtre devient un outil pour comprendre le monde dans lequel on vit.

Nous envisageons notre pratique d’action culturelle comme une intervention artistique à visée éducative :
Sensibiliser les individus à une prise de conscience de leur société en les éveillant à leur propre créativité.
Plusieurs formes d’actions sont mises en place en fonction de la co-construction avec les partenaires.
Nous nous adressons au public adulte (CSC, CIVAM, FJT, EHPAD,…)
et au public adolescent (Conservatoire, lycée, collège, MFR, CSC, CFA,…).

ATELIERS

Nos spectacles professionnels sont l’occasion d’agir en écho avec les thèmes que nous abordons.
A la fin des représentations, un échange avec la salle est systématiquement proposé lors d’un bord plateau.

Nous pouvons aussi proposer ce qui s’appelle l’école du spectateur : préparation en amont de la représentation pour découvrir les clefs de lecture de la pièce et comment le sujet interpelle. Cela peut aussi être l’occasion de présenter les métiers du spectacle.
Cependant, nous constatons que d’intervenir en atelier discussion après le spectacle permet des échanges plus riches et les débats peuvent aller plus loin.

Il peut également s’agir d’ateliers de découverte artistique : Selon les disciplines du spectacle concerné, les artistes peuvent proposer une initiation (écriture, théâtre, musique, mouvement…).

Des projets de plus grande envergure avec création d’un spectacle amateur sont possibles.

Théâtre forum / Théâtre image

Notre compagnie utilise ces outils dans le cadre où les objectifs sont surtout d’amener à la réflexion et au débat au sein d’un groupe. Les thèmes sont ouverts mais nous y amenons un prisme sur le sexisme, qui fait partie des premières formes d’oppression.

Nous inventons avec les participant-es : Faire émerger des exemples liés aux thématiques ; construire les scènes (ou les images) ; et jouer devant un autre groupe pour lancer le débat interactif.

Le principe est de jouer des scènes représentant une problématique sur un thème de société à un public concerné qui en est spectateur ; puis d’en débattre ensemble avec l’aide d’un-e animateur/trice appelé-e « Joker » ; enfin d’amener les personnes du public à devenir
« Spect’acteurs » en venant à tour de rôle remplacer le personnage opprimé pour tester concrètement leurs propositions de mieux vivre ensemble.

Ces techniques sont issues du Théâtre de l’Opprimé de la troupe d’Augusto BOAL, qui ont vu le jour dans les années 70, comme outils de résistance à la dictature brésilienne. Depuis elles sont utilisées dans le monde entier.